Festival du 1er roman * Chambery

#blog-littéraire #chronique-littéraire #festival-du-premier-roman #chambery #littérature-européenne

Du 27 au 31 mais 2021 se tiendra – on l’espère – la 34e édition de ce festival qui a récompensé au fil des années des auteurs talentueux. J’ai eu envie de parler de ce festival parce que lorsque j’ai rédigé mon avis sur le roman de l’auteur roumain Bogdan-Alexandru STĂNESCU L’enfance de Kaspar Hauser, qui sera publié ce vendredi sur le blog, je me suis aperçue en lisant sa biographie, qu’il avait été lauréat du prix en 2018. Prix qui a sans doute contribué à ce qu’il soit traduit en français puis publié par les Editions Phébus en janvier dernier.

❁Comme son nom l’indique, il récompense les auteurs de premiers romans, de la littérature contemporaine, qu’ils soient français mais aussi allemands, espagnols, italiens, anglais ou roumains. Il a la particularité d’être un évènement collaboratif, les auteurs lauréats sont choisis par les lecteurs adhérents à l’association Lectures plurielles. C’est un festival qui commence à prendre racine puisque sa première édition a eu lieu en 1987. Des noms connus et appréciés y ont fait leurs premier pas: Olivier Adam en 2001 avec Je vais bien, ne t’en fais pas, Muriel Barbery, Laurent Gaude, Valentine Goby, Mohammed Aïssaoui, Lehmann Christian, Albena Dimitrova, Elitza Gueorguieva, Lenka Hornakova-Civade parmi les auteurs francais/francophones.

❁Ce qui m’intéresse aussi particulièrement, c’est la présences de quelques auteurs roumains, mais qui ne sont malheureusement pas encore tous traduits:

Diana Badica, Petru Betreanu, Iulian BOCAI, Corina SABAU, encore non traduits à ce jour.

Bogdan-Alexandru STĂNESCU en 2018, avec Copilăria lui Kaspar Hauser

Marta PETREU en 2012 avec Acasă, pe Cîmpia Armaghedonului traduit – Notre maison, dans la plaine de l’Armageddon, L’Age d’Homme, 2014

Irina TEODORESCU (d’expression française) en 2019 avec Celui qui comptait être heureux longtemps, Editions Gaïa

❁ Le festival est organisé par l’association Lectures plurielles, réseau international constitué de lecteurs amateurs et professionnelles et organis par cinq organisatrices. Mais leur site est suffisament clair et bien renseigné, en voici le lien.

Festival du premier roman

Voici les lauréats 2021

Iona Maria Stăncescu

Tot ce i-am promis tatălui meu | Editura Trei, 2020

Dima Abdallah

Mauvaises Herbes | Sabine Wespieser, 2020

Ma chronique

Andrea Abreu

Panza de Burro | Barrett Editorial, 2020

Yoann Barbereau

Dans les geôles de Sibérie | Stock, 2020

Adrien Borne

Mémoire de Soie | JC Lattès, 2020

Elyse Carré

Les hérétiques | Inculte, 2020

Abi daré

The girl with the louding voice | Sceptre, 2020

Asya Djoulaït

Noire précieuse | Gallimard, 2020

Caroline Dorka-Fenech

Rosa Dolorosa | Editions de la Martinière, 2020

Hella Feki

Noces de Jasmin | JC Lattès, 2020

Dany Héricourt

La cuillère | Liana Levi, 2020

Mattia Insolia

Gli Affamatti | Ponte alle Grazie, 2020

Paul Kawczak

Ténèbre | La peuplade, 2020

Valérie Jessica Laporte

Méconnaissable | Libre Expression, 2020

Emilienne Malfatto

Que sur toi se lamente le tire | Elyzad, 2020

Ronya Othmann

Die Sommer | Hanser Verlag, 2020

Hugo Paviot

Les oiseaux rares | Seuil, 2020

Laurent Petitmangin

Ce qu’il faut de nuit | La manufacture de livres, 2020

Olivia Ruiz

La commode aux tiroirs de couleur | JC Lattès, 2020

Caroline Valentiny

Il fait bleu sous les tombes | Albin Michel, 2020

Jean-René van der Plaetsen

Le métier de mourir | Grasset, 2020

Yann Verdo

Noon ou le marin sans mémoire | Les éditions du rocher, 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :