Ils étaient dix

#blog-littéraire #chronique littéraire #agatha-christie #littérature-anglaise #ils-etaient-dix #audiolib

#Ilsétaientdix #NetGalleyFrance

Ils sont dix à avoir reçu l’invitation : des vacances d’été sur l’île du Soldat ! Voilà une proposition à laquelle personne ne saurait résister. Non seulement c’est gratuit, mais l’île a tant fait parler d’elle ! Chacun se demande qui est son nouveau propriétaire – une star d’Hollywood, un milliardaire américain, ou l’Amirauté britannique qui s’y livrerait à des expériences ultrasecrètes ? Aussi, sans vraiment connaître leur hôte, ils accourent volontiers : le médecin, le play-boy, la jeune prof de gym, le juge à la retraite, le général bardé de décorations, la vieille fille grincheuse, le sémillant capitaine, le majordome et sa femme, et M. Davis qui ne s’appelle pas Davis…
Qu’ont-ils donc en commun ?

©audiolib

Agatha Christie

7h02min

Audiolib

And Then There Were None, 1939

Ma Note

Note : 5 sur 5.

Je viens de découvrir avec bonheur les livres audios, encore une fois, grâce à Netgalley qui vient d’en proposer quelques titres en lecture : rien de nouveau sous le soleil vous me direz, c’est le même principe que les podcasts, ça existe depuis un moment. Pour moi, je l’avoue, ma première fois a été une révélation, j’ai adoré. Je me suis laissée tentée par un livre que je connais par cœur, que j’ai lu et relu, dont j’ai du regardé toutes les adaptions télévisuelles, et dont je crois que je ne me lasserai jamais. Ils étaient dix anciennement Les dix petits nègres. Pour revenir sur la polémique du changement de nom, il y a un préambule, qui en explique les raisons. Ce fut une riche idée de le rajouter, car si ça pouvait éteindre un peu le feu des critiques incessantes qui ne cessent de revenir, on ne s’en privera pas. La maison d’édition Le Masque a opéré ces changements à la demande de Agatha Christie Limited, entreprise qui gère l’œuvre de l’auteure depuis 1955 et dirigée par James Prichard l’arrière-petit-fils de celle-ci, afin de s’aligner sur les versions anglaise, américaine et internationales. Il s’agit également d’une traduction révisée en suivant les dernières mises à jour de l’édition originale réalisée par Gérard de Chergé.

Pour rentrer le vif du sujet et parler de cette première expérience littéraire auditive. Audiolib est la maison qui commercialise l’adaptation orale de ce roman. Il me semble qu’ils dominent le marché du livre audio et qu’ils organisent même chaque année un prix littéraire, le prix Audiolib. L’une des choses les plus importantes en sus de la narration, c’est la voix en charge de l’édicter. Il s’agit ici de Féodor Atkine. Il possède une voix très grave et posée, une texture parfaitement adaptée à ce type de roman noir. J’ai beaucoup aimé l’écouter, je dois dire que sa voix m’a bercée à tel point que j’ai failli m’endormir à un certain moment. Pour l’anecdote, Feodor Atkine est un acteur d’origine russo-polonaise, comme son nom le laisse à penser. Il a pratiqué beaucoup le doublage, il est d’ailleurs la voix française du Dr House ! Les registres des deux œuvres n’étant pas les mêmes, je n’aurais jamais reconnu la voix de l’acrimonieux House dans celle du narrateur de Ils étaient dix.

Vous l’avez peut-être lu. Ils étaient dix est à mon sens l’un des romans que j’apprécie le plus chez Agatha Christie, celui par lequel j’ai découvert l’auteure anglaise à douze ou treize ans. Cette intrigue m’a à époque littéralement laissée sans voix. En plus d’un meurtrier dont l’identité est impossible à deviner, soyons honnête, elle a instauré un huit-clot de peur et terreur terriblement efficace d’autant que cette sensation d’oppression est savamment entretenue du début à la fin: entre le disque du gramophone (qui, une fois qu’on connaît l’identité du meurtrier, apparaît comme la piste principale qui pourrait mener jusqu’au tueur ) qui se met à énumérer les incidents qui incombent à chaque invité, les hôtes mystérieux, les A.N. O’Nyme, qui sont absents dès l’arrivée des invités, je dois dire qu’Agatha Christie a fait preuve de génie. L’élocution parfaite de Feodor Atkine a rendu cette écoute, scindée en plusieurs chapitres, eux-mêmes divisés en plusieurs parties, passionnante. Il a modifié sa voix en fonction de chaque personnage, nasillarde pour un Blore, aigrelette en ce qui concerne le juge, pincée comme celle d’Emily Brent, un peu trop faible par contre en ce qui concerne Vera, compte tenu du caractère du personnage, je l’aurais vu avec une vois bien plus affirmée.

Cette voix grave, au ton un peu sombre, a su parfaitement rendre ce sentiment d’oppression qui s’empare des hôtes cette île aux soldats au fur et à mesure que les invités succombent. De débuts plutôt joyeux ou chacun des dix inconnus font connaissance autour d’un verre et se régalent d’un délicieux diner, se réjouissent de passer quelques jours dans une luxueuse demeure aux frais de la princesse, la voix du narrateur a su rendre ce glissement progressif vers la peur puis la terreur et la méfiance, puis vers l’acceptation et le renoncement. Je dois dire que cela apporte une sacrée valeur ajoutée par rapport à une lecture personnelle, car la mise en scène vocale est impeccable, les temps morts, les tonalités de drame, de suspens, sont rendus par le jeu d’acteur. En plus, la vitesse d’élocution est particulièrement bien adaptée, assez lente et permet de se souvenir de petits détails sur lesquels on avait passé un peu vite en lecture normale. Cette écoute a duré plus longtemps que je ne l’aurais pensé, bien heureusement, car j’en ai vraiment apprécié chaque instant. Petit point technique d’une débutante en lecture auditive, le roman est divisé en plusieurs pistes que l’on peut réécouter à sa guise. C’est appréciable.

J’ai pris un réel plaisir à redécouvrir Ils étaient dix par le biais de la lecture audio, qui permet de vaquer à ses occupations en même temps, ce qu’on appelle apparemment en un franglais toujours plus innovant, le Multitasking. J’aurais lu, vu et écouté Agatha Christie sous toutes ses formes décidément. En consultant leur programme, je m’aperçois qu’il y a d’autres œuvres de la reine du crime dont Cinq petits cochons et le fameux Le meurtre de Roger AckroydMort sur le Nil et le passionnant Le Crime de l’Orient-Express. Voilà, c’était mon tour d’essai en lecture auditive avec un roman que je connais presque par cœur, je vais maintenant me lancer sur des titres que je ne connais pas.

Pour aller plus loin

Un soir, dans sa propriété de Fernly Park, l’industriel Roger Ackroyd se confie à son ami le Dr Sheppard. La veuve qu’il envisageait d’épouser s’est suicidée pour échapper à un chantage. Dans une ultime lettre, elle lui révèle le nom de celui  qui détient un terrible secret: un an plus tôt, elle a assassiné son mari.Peu après avoir livré ces confidences, Roger Ackroyd est retrouvé mort,  poignardé. Et la fameuse lettre a disparu…Paru en 1926, ce deuxième roman d’Agatha Christie lui valut aussitôt une  célébrité internationale, pour la rigueur d’une intrigue où l’énigme restait  entière jusqu’aux toutes dernières pages. Et aussi pour la stupéfiante habileté  avec laquelle l’astucieux détective belge du nom d’Hercule Poirot amenait ses  lecteurs à la solution la plus imprévue…

Un livre audio lu par Thibault de Montalembert

Traduit par Françoise Jamoul

« Le train est aussi dangereux que le paquebot » affirme Hercule Poirot…Le lendemain, dans une voiture de l’Orient-Express bloqué par les neigesyougoslaves, on découvre le cadavre d’un américain lardé de douze coups decouteau. L’assassin n’a pu venir de l’extérieur : voici donc un huis clos, le plusfameux, peut-être, de toute la littérature policière. Pour mener son enquête,le petit détective belge a le choix entre une princesse russe, une Américainefantasque, le secrétaire de la victime, un couple de Hongrois distingués,l’inévitable colonel de retour des Indes, les domestiques de tout ce beau mondeet le contrôleur du train.

Un livre audio lu par Samuel Labarthe

Traduit parJean-Marc Mendel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :