*Bilan* Juin 2021

#blog-littéraire #chronique-littéraire #bilan-juin-2021 #bilan-lectures #

Retour sur ces trois mois d’été (enfin, c’est vite dit…) en bilan : voici celui du mois de juin, qui apparaît comme le plus maigre depuis le début de l’année avec ses sept titres au compteur. Mais la quantité ne vaut pas la qualité, et c’est quelques beaux titres que j’ai pu découvrir en ce mois.

✩ 1 énorme coup de cœur avec La légendes des filles rouges.

✩ 2 lectures très appréciées :

De très modestes cadeaux chez Les Editions Bleu et Jaune.

Et on entendait les grillons chez Belleville Editions.

✩ 4 titres lus dans le cadre du Prix des Lecteurs Livre de Poche 2021 #polar

La légende des filles rouges de Kazuki Sakuraba

Editions Folio, 475 p.

Ce roman n’était pas du tout prévu au programme, et je suis simplement tombée sous le charme très poétique de la plume de Kazuki Sakuraba, qui nous fait franchir les frontières, avec grâce et naturel, qui nous sépare de ce monde lointain qu’est le Japon.

➳ Ma chronique

Le dilemme de B.A. Paris

Le livre de poche, 384 p.

#Prix des Lecteurs du mois de juin

Roman lu vite et bien, il ne me laissera pas un souvenir impérissable.

Les yeux d’Ava de Wendall Utroi

Le livre de Poche, 379 p.

Heureux élu du Prix des lecteurs #polar du mois de juin par la majorité des jurés et par moi-même : bien plus psychologique que policier, ce roman m’a fait l’effet d’un coup de poing, après lequel il m’a fallu du temps pour reprendre mon souffle.

Ma Chronique

La relique du chaos de Giacometti Ravenne

Le livre de poche, 480 p.

#Prixdeslecteurs

Dommage qu’ils nous aient fait commencer le cycle par le tome 3, si j’avais été amateur du genre Da Vinci Code, dont il est le direct descendant, cela m’aurait vraiment posé problème Une avalanche de complots, beaucoup (trop?) d’emprunts à l’histoire revus à la sauce mystique, j’ai lu ce titre sans déplaisir, mais un peu de mesure n’aurait pas fait de mal.

De très modestes cadeaux de Ugljesa Sajtinac

Les Editions Bleu et Jaune, 168 p.

L’auteur serbe nous présente un roman épistolaire nouvelle génération entre un frère parti tenter sa chance à New-York et l’autre resté dans sa Serbie natale. C’est un excellent titre pour une plongée dans la complexité de ce pays et son histoire.

Ma chronique

Et si on entendait les grillons de Corina Sabău

Belleville Editions, 135 p.

Si l’avortement est sans cesse remis en cause chez nous, alors même que l’acte est légalisé depuis quelques années déjà, en Roumanie, il a fallu attendre 1990, et l’annulation du fameux « décret 770 » : l’auteure inscrit son roman dans les coulisses de la politique nataliste de Ceausescu et ses ravages. Roman indispensable, à mon sens.

Ma chronique

La Chaîne de Adrian McKinty

Le livre de poche, 480 p.

Chanceux vainqueur du mois de juillet du #prixdeslecteurs, encore une fois par la majorité des jurés et moi-même, il m’a tenu en haleine jusqu’à la fin. Si ce n’est pas le roman du siècle, il a le mérite d’utiliser des ressorts narratifs qui sortent de l’ordinaire.

➳ Ma chronique

Un commentaire sur “*Bilan* Juin 2021

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :