*Bilan* septembre 2021

#blog-littéraire #chronique-littéraire #bilan #bilan-lectures #bilan-septembre-2021 #lectures #grand-prix-des-lectrices-elle

Le bilan sera plus succinct ce mois-ci : la grisaille saisonnière du mois de Novembre a pris deux mois d’avance et a gâché en partie ce mois de septembre, bien peu généreux en soleil et clarté. Les jours commencent à raccourcir, le coronavirus se fait discret mais les autres infections saisonnières refont surface, mais on continue de lire. Quant à moi, fini le Prix des Lecteurs 2021 du Livre de Poche, un article est en préparation à ce sujet, j’attaque le Grand Prix des Lectrices 2022 ELLE. Mon bilan s’élève à six lectures seulement, mais ce sont toutes, à l’exception du titre de Sylvain Tesson, des récits de femmes, qu’elles soient narratrices ou au centre même de la narration – ou les deux à fois.

✩ 2 livres lus dans le cadre du Grand Prix des Lectrices ELLE parmi les quatre élus par mes collègues du mois de septembre :

Et d’un seul bras, la sœur balaie sa maison de Cherie Jones chez Calmann-Levy

Pas dormir de Marie Darrieussecq chez P.O.L

✩ 1 recueil de nouvelles

✩ 1 autobiographie

✩ 1 biographie romancée

✩ 1 essai et 1 documentaire

Novellas de Doris Lessing

Editions J’ai Lu, 411 p.

Si ces Novellas ne sont pas le chef-d’oeuvre de l’auteure anglophone, elles portent néanmoins les principales thématiques de son oeuvre. Parfaites pour une première exploration.

Ma chronique

Moi, Dita Kraus par Dita Kraus

Editions J’ai Lu, 476 p.

C’est l’autobiographie passionnante de celle que l’on surnomme désormais La bibliothécaire d’Auschwitz. De la Mitteleuropa à Israël, elle incarne en une vie les fins et débuts de plusieurs époques, celles d’un XXe siècle que l’on vient juste de laisser derrière nous.

Ma Chronique

Marie-blanche, au fil de la vie de Jim Fergus

Editions Cherche-Midi, 734 p.

Une fresque familiale marquée par ses femmes aux vies tumultueuses et marquées par les abandons maternels. Presque une malédiction maternelle à laquelle Jim Fergus a souhaité mettre fin en ayant pas d’enfant.

Ma Chronique

L’or noir des steppes de Sylvain Tesson

Editions J’ai Lu, 158 p.

Un documentaire, au ton un peu trop moralisateur, qui nous amène au plus près des installations pétrolières et gazières de l’espace d’Asie centrale. Les photographies de Thomas Goisque contribuent heureusement à alléger une thématique un peu technique.

Ma Chronique

Et d’un seul bras, la sœur balaie sa maison de Cherie Jones

Calmann-Levy, 336 p.

1er titre lu dans le cadre du Grand Prix des Lectrices 2022 ELLE : Cherie Jones nous emmène sur l’île de la Barbade – une toute première pour moi – dans les méandres des vies écorchées de ces adultes que sont devenus ces enfants des rues. Bouleversant.

➳ Chronique à venir

Pas dormir de Marie Darrieussecq

P.O.L, 320 p.

2nd titre lu dans le cadre du Grand Prix des lectrices 2022 ELLE: c’est l’essai du mois, consacré aux mystères du sommeil, et de l’insomnie pour être précise. Beaucoup d’anecdotes littéraires, d’autodérision, mais je n’ai pas été plus séduite que cela par l’ensemble du texte, qui manque un poil de cohérence.

➳Chronique à venir

Un commentaire sur “*Bilan* septembre 2021

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :