*Bilan* novembre 2021

#chronique-littéraire #blog-littéraire #bilan #bilan-novembre-2021 #grand-prix-des-lectrices-elle

Avec un mois de décembre assez chaotique pour le blog, ponctué de lectures et d’avis à rédiger pour le Grand Prix des Lectrices ELLE, j’en ai oublié de dresser le bilan du mois de Novembre. Voilà mes huit lectures, qui m’a emmené dans des directions diamétralement opposées.

✩ 2 coups de coeur :

*Ne t’arrête pas de courir de Mathieu Palain

*Généralement, ce qui s’altère en premier, ce sont les couleurs de Valentina Maini

✩ 2 titres lus dans le cadre du Grand Prix des lectrices # GPL ELLE

✩ 1 découverte d’une toute nouvelle maison d’édition : Editions de la Variation

Inestimable de Zygmunt Miloszewski

Fleuve Editions, 496 p.

Cette fois-ci, c’est un véritable thriller, qui s’étale du fin fond de l’extrême orient russe jusqu’à nos sommets pyrénéens, en passant par les eaux internationales. Un roman palpitant et passionnant.

➳ Ma Chronique

Oiseau de Sigbjørn Skåden

Agullo Editions, 135 p.

Voici un autre titre hors-norme, mais qui nous amène à nous poser beaucoup de question sur la nature humaine et notamment sur cette capacité à l’autodestruction que l’humain porte en lui.

➳ Ma Chronique

Généralement, ce qui s’altère en premier, ce sont les couleurs de Valentina Maini

La Variation, 43 p.

C’est un texte joliment composé des troubles obsessionnels compulsifs vécus et vus à travers le prisme d’une forte amitié. Bouleversant, douloureux et criant de verité.

➳ Ma Chronique

Ne t’arrête pas de courir de Mathieu Palain

L’iconoclaste, 422 p.

Je vous présente l’un de mes coups de cœur de ce mois de Novembre, l’un de ces titres que je ne m’attendais pas à dévorer, et pourtant. Un bel hommage rendu au sprinter Toumany Coulibaly.

#GPL 2022 ELLE

➳ Chronique à venir

Au fin fond de la petite Sibérie de Antti Tuomainen

Fleuve Editions, 320 p.

C’est un roman insolite, pas totalement policier, inclassable pour moi, avec un petit côté pince-sans-rire qui n’est pas pour déplaire ! Il a l’avantage d’être dépaysant, ce qui n’est pas peu dire, puisqu’il a pour décor un trou perdu de Finlande.

➳ Ma Chronique

Sur la bouche de Rebecca Benhamou

Premier Parallèle, 175 p.

C’est le deuxième titre féministe du mois : il relève plus du documentaire puisqu’il retrace l’histoire du rouge à lèvres et, par la même, l’émancipation de la femme.

#GPL 2022 ELLE

➳ Chronique à venir

Celui qui veille de Louise Erdrich

Albin Michel, 343 p.

Ce long roman m’a permis de mieux apprécier la plume de Louise Erdrich, dont une première lecture m’avait plutôt déçue. C’est un titre qui m’a permis de mieux appréhender cette société amérindienne, décimée et écrasée par les bons colons à la mémoire un peu trop courte.

#GPL 2022 ELLE

➳ Chronique à venir

Ce qu’elles disent de Miriam Toews

Editions J’ai Lu, 249 p.

Un roman, presque un manifeste féministe, qui nous rappelle avec justesse qu’il est bon de se battre pour ses droits. On aurait vite fait de nous en priver.

➳ Ma Chronique

Un commentaire sur “*Bilan* novembre 2021

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :